JLPT

Le Test d’aptitude en langue japonaise, ou JLPT, est un examen qui vérifie les capacités en japonais des personnes non-natives. Le JLPT a été crée en 1984 par la Japan Foundation et l’Association of International Education, Japan (AIEJ) (actuellement Japan Educational Exchanges and Services). Environ 7,000 personnes à travers le monde ont passé le premier examen du JLPT. Cependant, le nombre de participant a atteind les 770,000 à la session de 2009, faisant du JLPT l’examen de japonais le plus populaire au monde.

Niveaux

Le JLPT se divise en 5 niveaux, allant du N5 (le plus facile) au N1 (le plus difficile). La plupart des universités et des entreprises demandent de posséder au moins le N2.

Comment réussir

Réussir le JLPT peut paraître plus difficile que prévu au premier abord, mais avoir le N1 augmentera grandement vos chances d’entrer dans une université japonaise, en master, ou de trouver un travail. Obtenir le N2 vous permettra d’intégrer des écoles spécialisées. Si vous envisagez d’utiliser le japonais dans votre travail dans votre pays d’origine, nous vous recommandons d’essayer de passer le N2 ou plus. Nihongo Center apporte tout le soutien nécessaire aux étudiants qui souhaitent atteindre de grands objectifs.


Interviews

Interview: Peter Johansson (Etudiant avec le N1 du JLPT)

Combien de temps es-tu resté au Japon ?

J’ai habité au Japon pendant 2 ans.

Pourquoi as-tu décidé de venir au Japon ?

Parce que j’ai toujours eu un grand intérêt pour les jeux video et les manga, j’ai décidé de venir étudier le japonais.

Combien de temps avais-tu étudié le japonais avant de venir ?

Je pouvais lire les hiragana, katakana, et environ 50 Kanji. Je pouvais également me présenter de manière basique. Malgré tout, ma compréhension écrite était faible et ma grammaire était horrible.

Quel était ton niveau en japonais avant de venir ?

Regardez la réponse précédente. ☺

A quoi pensais-tu pendant l’examen du JLPT ?

Bien que j’étais nerveux à chaque examen (N3, N2 et N1), je pensais que c’était un très bon moyen de mesurer mon niveau. J’étais à la fois nerveux et excité. (Bien que probablement plus nerveux !)

Comment t’es-tu senti après avoir réussi ?

Evidemment j’étais très heureux. Particulièrement après le N2 et le N1 puisqu’ils sont souvent nécessaires pour entrer à l’université ou trouver du travail.

Quelle a été ta méthode pour réussir l’examen ?

Si vous pouvez étudier en vous amusant cela rendra la tache plus facile. Si étudier vous ennui, vous n’aurez pas envie de continuer, il est donc important de faire en sorte que cela reste amusant et intéressant. Si vous faîtes cela, vous augmenterez vos chance de réussir le JLPT. Personnellement, je recommande les jeux video et les manga.

Quels sont les aspects des cours au Nihongo Center qui étaient utiles pour réussir le JLPT ?

Etudier un large éventail de sujet en japonais a beaucoup aidé. La lecture est vraiment très importante pour le JLPT, et nous avons beaucoup pratiqué pendant les cours. La méthode d’enseignement du Nihongo Center m’a vraiment été utile.

As-tu un message pour les enseignants du Nihongo Center ?

Mes deux années au Nihongo Center ont été une expérience d’apprentissage incroyable. Je suis vraiment reconnaissant envers tous ces professeurs qui rendaient les cours si amusant. Je ne sais pas si nous pourrons un jour nous revoir mais je ne vous oublierai jamais. Je remercie tout mes professeurs !

As-tu un message pour ceux qui envisageraient d’étudier le japonais ?

e trouve que le début et la fin de vos études de japonais sont les plus amusantes. Au début vous apprenez vite et ce n’est pas très difficile. A la fin, vous comprennez pratiquement tout, ce qui procure un sentiment excitant. Cependant, j’ai vu beaucoup de personnes qui ont abandonné en cours de route, il est donc très important de persévérer. Si vous arrivez à surmonter les moments ennuyeux et diffciles, vous arriverez jusqu’aux parties amusantes. N’abandonnez-pas !

Quels sont tes futurs projets ? (Etudes de japonais, travail, etc.)

Je vais sans doute rentrer en Suède pour aller à l’université donc pour le moment je ne pense pas trouver un travail en rapport avec le japonais. Mais pour maintenir mon niveau, je prévois de lire en japonais entre 1 et 4 heures par jour. Etant donné que j’envisage de devenir traducteur suédois-japonais, je dois continuer à faire de mon mieux.


Interview: Gabriella Miranda(Etudiante avec le N2 du JLPT)

Combien de temps es-tu resté au Japon ?

J’ai vécu au Japon pendant 1 an et 9 mois. (D’octobre 2011 à juin 2013)

Pourquoi as-tu décidé de venir au Japon ?

Pour améliorer mon oral et pour passer le JLPT.

Combien de temps avais-tu étudier avant de venir au Japon ?

J’ai étudié par moi-même les hiragana et katana, ainsi qu’une présentation basique.

Quel était ton niveau de japonais avant de venir ?

Pratiquement nul.

A quoi pensais-tu en passant le JLPT ?

J’étais contente de voir plein de questions comme celles vu en classe.

Comment te sentais-tu après avec réussi le JLPT ?

Je me suis dit “C’est pas possible !” J’étais vraiment suprise.(^^)

Quelle méthode as-tu utilisé pour réussir le JLPT ?

J’ai vraiment fait de mon mieux en classe, surtout pour l’oral et l’écoute. Etudier tous les jours est important.

Quels aspects des cours du Nihongo Center t’ont été utiles pour réussir le JLPT ?

Les cours d’écoute m’ont vraiment aidé ! Cela a rendu le JLPT vraiment plus facile. Les entraînement au JLPT ont également été bénéfiques.

As-tu un message pour les enseignants du Nihongo Center ?

J’ai envie de dire merci beaucoup à tous mes professeurs ! C’est grâce à vous que j’ai pu réussir. J’ai vraiment apprécié le temps passé ici. Je reviendrai certainemenet au Japon pour venir vous voir ! (^^)

As-tu un message pour les personnes qui envisagent d’étudier le japonais ?

Venez au Japon. Vous pourrez apprendre plus rapidement et en vous amusant.

Quels sont tes futurs projets ? (Etude de japonais, JLPT, travail, etc.)

J’ai l’intention d’entrer à l’université mais je n’ai pas encore choisi ma spécialité. Pour mon japonais, je compte me faire plein d’amis Japonais dans un café d’échange linguistique à Göteborg en Suède.